Tous les articles taggés : évènement

La crêpe de l’horreur et l’hôtel des délices

Ou comment vivre Halloween à l’avance péniblement et involontairement et ensuite le jour même très volontairement et très agréablement Paris est plein de tentations, que je vais essayer d’éviter au maximum dans les mois qui viennent pour mettre quelques piécettes de côté afin d’agrémenter un voyage rêvé de longue date et qui commence à prendre forme. Pas toujours facile quand il fait un temps radieux et qu’une amie t’envoie un SMS court mais explicite : « brunch ? » Un brunch en terrasse sous le soleil fin octobre, ça ne se refuse pas et c’est du bonus de vitamine D et de bonne humeur pour les jours froids et sombres qui arrivent à grand pas. Brunch suivi d’une toute aussi agréable ballade à travers le Marais, les quais de Seine, l’Ile de la Cité et l’Ile Saint-Louis comme des touristes de base afin de digérer d’une part et d’assouvir d’autre part une brusque et immédiate envie de crêpes qui nous mord à la base du coup. L’envie de crêpe, ça ne se commande pas. Quand il faut …

Like a boss

  Sans vouloir jouer les anciennes combattantes, en quelques décennies de musicalité musicale, j’en ai enquillé, des concerts. Et pas des moindres, j’ai vu des mythes confirmés et quelques-uns en devenir. Les Who et les Stones pas encore momifiés, Bob Marley halluciné et hallucinant, Prince pas encore très connu, AC/DC à leurs presque-débuts, le premier grand concert de Téléphone en première partie d’un groupe aujourd’hui oublié, Bowie période Station to Station, Tina Turner renversant totalement Bercy d’un coup de rein et tant d’autres. Oui j’en ai vu, du pire au meilleur. Des salles qui donneraient aujourd’hui des frissons aux responsables sécurité, des chaises et des bouteilles voler de partout, des groupes qui ne regardaient pas leur montre et jouaient tant que le public réclamait, des amplis qui sautaient, des mélodies parfois aléatoires et des accords pas très justes. Des musiciens qui tombaient dans le public emportés par leur élan. Des mouvements de foule à la limite de la panique. Pourtant, j’ai loupé quelques monuments. Des artistes aujourd’hui morts ou à la retraite et que malheureusement …

Le Mondial du Tatouage ? On A-D-O-R-E

2ème édition de suite pour ma part. Et j’avais hâte d’y retourner. Pourquoi ? Oui, pourquoi aller dans un mondial du tatouage, si ce n’est pas pour se faire décorer sur place, par un des 300 et plus tatoueurs présents ? Parce que, tout simplement, c’est bien. Une ambiance qu’on ne retrouve nulle part ailleurs avec des gens de tous âges, de tous looks et de toutes conditions qui se mélangent dans une ambiance bon enfant plus que conviviale. Personne ne juge personne sur sa morphologie ou son apparence. Les gothiques se mêlent aux familles avec poussettes  , aux hipsters, aux métalleux aux pin-ups rétros ou aux gens qui n’ont aucune spécificité apparente dans une ambiance festive. L’important est le tatouage qu’on affiche ou pas et d’admirer les artistes présents qui travaillent sereinement. Car oui, malgré la foule très compacte (+ de 33000 visiteurs en 3 jours l’an passé, certainement encore plus cette année), qui remplit les travées et se masse devant la grande scène pour les concours et les concerts, l’atmosphère est très sereine. Pas …