Tous les articles taggés : cohabitation

Love cat

« Dieu a inventé le chat pour que l’homme ait un tigre à caresser chez lui » Victor Hugo Dans la série « je n’aurais jamais pensé que » après les Stan Smith d’hier… Je n’aurais jamais pensé que j’aurais un chat de race un jour. Du plus loin que je me rappelle j’ai toujours aimé les chats. Le chat me correspond. Je me retrouve en lui, indépendant, imprévisible, donnant des coups de griffes impromptus et des câlins tout aussi inattendus. Empathique sans trop le montrer, réservé, solitaire, parfois replié sur son monde intérieur, aimant le confort mais aussi l’aventure, ses petites habitudes et attaché seulement réellement à un nombre assez, voire très restreint de personnes. Parfois féroce, parfois tendre, il demande peu et obtient beaucoup. Bien avant les lolcats et les blogueuses à chats, j’ai souvent eu des félins à mes côtés. Mais plutôt des bons européens de base, venus de portées accidentelles, non désirées, d’associations ou de refuges, histoire de donner à des petits orphelins une vie de luxe (à défaut de luxure parce qu’obligatoirement, on passe …

Petit manuel de survie….

Pour la cohabitation avec un jeune adulte.  (petit recyclage mais j’ai trouvé que le billet collait bien à la thématique du blog) Après avoir passé toutes phases d’une cohabitation au long cours avec des extensions successivement passé des stades bébé rose et joufflu, enfant courant partout et exigeant des anniversaires à thème, pré ado grincheux, ado catatonique et bachelier en mode portnawak, si tu as survécu sans que ton système nerveux se transforme en un croisement entre Tchernobyl post-explosion et Fukushima après le tsunami, tu te retrouves parfois à héberger un jeune adulte en fin de cursus scolaire ou en début de vie professionnelle. Ce malgré tous tes efforts divers pour le jeter dehors et récupérer sa chambre pour en faire un salon de massage et ainsi arrondir tes fins de mois. Mais, compte tenu de l’allongement de la durée des études et de l’allongement de la durée des recherches de premier emploi, c’est parfois mission impossible. Ce malgré des ruses diverses pour l’éloigner telles que « va voir là-bas si j’y suis » « j’ai regardé sur …