Sorties ballades voyages
Laisser un commentaire

Out of San Francisco

Suite et presque fin de la série de billets de voyage.

Sois rassuré, jeune internaute folâtre, on en voit bientôt le bout.

Comme je le disais dans les billets précédents il est facile de circuler à San Francisco y compris pour traverser les baie. Des ferries relient différents points avec une fréquence très régulière au départ de la gare maritime  située en plein centre ville.

Il ne faut donc pas se priver d’aller voir de l’autre côté du Golden Gate Bridge si on y est.

Je te recommande chaudement un petit tour dans la Nappa Valley (faite à ma première visite), la route des vins locales, avec de très jolies caves à visiter pour les amateurs with dégustation des vins californiens, dont certains tiennent vraiment la route et le palais, et des petites villes au décor typiquement californien à explorer sans modération.

Cette fois, j’avais opté pour quelque chose de plus classique mais à voir sans aucune hésitation. Angel Island et Alcatraz d’une part et Sausalito d’autre part.

Angel Island et Alcatraz

Sur la recommandation d’une bonne âme qui se reconnaîtra, j’avais pré-booké ma visite en choisissant le combiné de ces deux îles de la baie de San Francisco. Bien m’en a pris, la visite est extrêmement demandée et on risque de se casser le nez sur place sans réservation. Il n’y avait par exemple plus une place de libre jusqu’à mi-juillet quand j’ai fait la balade. Je ne peux donc que te faire la même recommandation. Le site pour réserver est ici.

Compte environ 5 à 6 heures pour le combiné. Pour Alcatraz seule, il y a des départs environ toute les heures et tu peux compter 2 à 3 heures sur place si tu veux faire un tour complet.

En préambule, je craignais un peu ce déplacement organisé que je m’étais auto-imposée, car il n’y a pas trop d’autres moyens de rejoindre ces îles. Je déteste ordinairement ces charters à touristes avec BBB (bruit, bière et bébés hurleurs à tous les étages) où les gens te demandent de les prendre en photos devant n’importe quoi et on te colle la macarena dans les haut-parleurs à fond la caisse, te donnant juste envie de sauter par dessus bord en pleine mer.

Alors oui, c’est très touriste, mais pour lever le suspense immédiatement, j’ai A-D-O-R-E. C’est impeccablement organisé, les gens sont respectueux, les visites intéressantes et je n’ai pas regretté une seconde les 66 dollars investis dans ce combiné.

Si j’avais évidemment entendu parler d’Alcatraz comme tout le monde, Angel Island était par contre totalement inconnue.

Je suppose que tu n’as pas vraiment entendu parler de cette île non plus, pourtant elle vaut largement le déplacement.

Outre le fait qu’elle soit devenue une réserve naturelle, en particulier pour les oiseaux, elle a un passé assez chargé voire relativement tragique qu’il est intéressant de découvrir et offre une belle variété de paysages, quelques bâtiments d’époque intéressants  et une très belle vue sur la baie de San Francisco. Juste en face se situe la presqu’ile de Tiburon qui est a priori le coin le plus chic et cher de la baie avec des propriétés à plusieurs millions de dollars occupées par des célébrités ou des milliardaires.

Un point d’histoire donc, cette île, habitée au départ par les indiens, qui est la deuxième île la plus grande de la baie de San Francisco après Alameda,  a vu ses autochtones massacrés par les Espagnols avant de servir de fort militaire pendant la guerre de sécession puis la seconde guerre mondiale. Elle a également servi de centre de quarantaine pour les troupes rentrant de l’étranger et les bateaux arrivant d’autres pays mais également de station d’immigration pour les nouveaux arrivants asiatiques qui voulaient entrer aux USA, d’où sont surnom d’ « Ellis Island de l’Ouest« . A cause d’une loi d’exclusion  datant de 1882, de nombreux immigrants Chinois ont  d’ailleurs été contraints de passer plusieurs années sur l’île, en attendant de pouvoir finalement entrer aux États-Unis. Pendant cette période d’attente, certains d’entre eux ont sculpté des passages de poèmes sur les murs de leurs habitations. Angel Island est donc aussi réputée comme le lieu de naissance de la poésie moderne sino-américaine. La communauté Chinoise aux USA a également obtenu sa reconnaissance comme lieu de mémoire. A la fin de la deuxième guerre mondiale, l’armée a fermé ses forts, les bureaux d’immigration ont été déplacés. L’île aurait été laissée à l’abandon sans l’intervention d’associations privées qui ont oeuvré pour sa préservation et son classement en parc naturel.

A l’arrivée après un show d’accueil des rangers veillant sur Angel Island on embarque dans un petit train touristique qui fait le tour de la route circulaire autour de l’île avec guide audio à la découverte des sites naturel et des bâtiments d’époque . C’est très Disneyland mais fort commode. Car, sauf si tu aimes la varape ou la marche sportive, c’est très très pentu. Dans ce cas, tu peux tout à fait zapper le petit train et partir à l’aventure à travers les sentiers. Et si tu souhaites prolonger ton exploration et passer une nuit dans la nature, il y a des possibilités de camping sur place. Attention toutefois, point météo. Il fait TRES frais à certains endroits. J’étais bien contente d’avoir emporté une double couche de vêtements pour affronter le vent quasi-glacé soufflant sur le port malgré un grand soleil. C’est assez surprenant.

Quelques photos (curieusement je n’en ai pas pris beaucoup, il faut dire que photographier du petit train en marche n’était pas évident).

 

Après Angel Island, cap sur Alcatraz. Je ne développerai pas autant car l’histoire tragique de ce pénitencier est notablement plus connue que celle de l’île voisine.  Les plus grands criminels, dont Al Capone,  y ont été incarcérés dans des conditions d’autant plus sévères qu’ils voyaient San Francisco vivre sous leurs yeux à portée de rame. Une vraie torture. Sauf que les quelques minutes de mer qui séparent l’île de la côte sont constituées d’eau glacée, de courants dangereux, voire de quelques requins qui nagent dans les parages, donc quasi infranchissables. Une seule évasion a réussi, et encore, on a jamais retrouvé les évadés, personne ne peut donc être certain qu’ils n’ont pas rejoint le fond de l’océan Pacifique.

La pièce maîtresse de la visite, au milieu de plusieurs autres bâtiments, c’est évidemment le quartier des cellules. L’audio tour avec casque individuel dure environ une heure et est, j’insiste, extrêmement bien fait. Il rassemble commentaires, histoires et témoignages d’ex-gardiens et détenus. Entre l’atmosphère glauque à souhait de la prison et les commentaires, tu as vraiment l’impression d’être dans un film noir hollywoodien. Une fois ce tour fini, tu peux visiter les autres bâtiments à ton rythme et individuellement et revenir avec n’importe quelle navette de retour vers San Francisco environ une fois par heure.

Evidemment le petit diaporama maison pour te donner une idée.

En revenant de cette balade ilienne, le point d’embarquement et de débarquement étant juste à côté j’en ai profité pour remonter les quais et refaire un saut au Pier 39 et à Fisherman’s wharf. Tu peux largement zapper le Pier 39, transformé en centre commercial à ciel ouvert sans grand intérêt sauf si tu veux t’acheter des souvenirs kitschs ou des glaces géantes. En revanche Fisherman’s wharf, l’ancien quai des pécheurs, comme son nom l’indique a gardé une vraie atmosphère de port de mer agrémentée de quelques restaus et boutiques, c’est festif et très agréable. A noter pour les amateurs, un musée de bateaux de guerre à ciel ouvert, assez impressionnant vu de l’extérieur et surtout le Musée Mécanique à l’entrée gratuite qui présente des attractions de foire vintage et autres flippers d’époque sur lesquels tu peux VRAIMENT jouer. J’ai évidemment adoré aussi. N’oublie pas d’aller faire coucou aux phoques et otaries qui lézardent entre le pier 39 et Fisherman’s wharf, c’est indispensable. Et si tu aimes marcher tu peux remonter tous les quais dont la plupart ont été restaurés jusqu’à la gare maritime centrale et la boucle est bouclée… De Fisherman’s wharf tu peux aussi prendre les très vintages trolley cars qui te ramèneront en centre ville ou les cable cars encore plus vintages qui te feront faire un aller-retour vertigineux à 90°.

 

Sausalito

Alors autant aussi le dire tout de suite. Sausalito c’est mignon, mais rien d’extraordinaire. En revanche, c’est calme et reposant si tu as envie de faire une petite ballade tranquillou loin de la grande ville et de te faire une mini-croisière à travers la baie. Si tu as le courage de crapahuter dans les hauteurs, il y a cependant quelques belles maisons à découvrir.

ET il y a deux choses à voir absolument. Le magasin de décoration de Noël qui fonctionne toute l’année. Surréaliste pour nous autres européens.

ET la micro-terrasse la plus belle du monde entier qui donne sur la baie de San Francisco. Celle du restaurant Scoma’s.  3 tables. Pas de vis-à-vis. Le monde à tes pieds et un sandwich de crevettes Bubba Gump. Je te jure que j’allais presque pleurer de joie tellement c’était bien. Sinon si tu aimes le vélo, tu trouves sur le Pier 39 (cf. ci-dessus) des excursions avec vélo de location où tu te rends à Sausalito en vélo via le Golden Gate et on te ramène en Ferry. Ou inversement. A ne pas manquer non plus, la traversée du pont rouge est toujours un grand moment.

Je m’y suis rendue en ferry depuis la gare maritime centrale, compter une demi-heure de traversée, avec vue sur les deux ponts : le Golden Gate et son alter ego, moins connu parce que peut-être moins flashy : le Bay Bridge. Ca coûte 5,50 dollars pour un trajet.

Pour le retour, j’ai choisi le bus qui te ramène dans San Francisco centre et passe, évidemment, sur le Golden Gate.

Et pour finir cet interminable billet, naturellement, des photos.

 

 

La prochaine fois suite et fin avec un billet special pride. Et si tu as manqué le début c’est  et

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s