Sorties ballades voyages
4 commentaires

C’est une maison bleue….

Pas accrochée à la colline, mais en bord de plage.

Car oui, telle une infâme personne blonde, je vais vous abandonner temporairement dans J – 3 semaines.

Quasiment sur un coup de tête j’ai décidé après presque un an de tournage en rond parisien d’aller voir ailleurs si j’y suis.

Et un ailleurs lointain si possible.

Ca faisait plusieurs années que tous les ans je pensais à San Francisco comme ailleurs lointain.

Partie sur place en 2007, j’ai eu un coup de foudre pour la ville et j’étais bien décidée à y revenir.

Cette année donc, faisant abstraction des gros yeux de mon banquier, j’ai pris la décision de faire 12 h de vol et d’affronter 9 h de décalage horaire pour repartir enfin clamer mon amour à Saint François, sa porte Dorée et ses maisons victoriennes.

IMG_2336

C’est facile en fait. Il suffit de quelques clics sur les internets pour

1/ Acquerir un billet d’avion et pas chez Air France qui menace de gréver pendant mes vacances, mais United Airlines, nos amis yankees qui font des tarifs intéressants. Surprise, en passant par le site Last Minute on a des tarifs tout à fait compétitifs, parfois moins chers que sur les sites des compagnies aériennes. XL airways est pour information la compagnie au tarif le plus compétitif sur le trajet, mais ils n’ont des vols que 2 ou 3 fois par semaine et une collègue de retour de la Réunion avec eux m’a déconseillé la compagnie pour les longs courriers. Du low cost sur 12 h c’était très moyen, voire pénible,  au niveau confort.

2/ Pré-acheter sa place pour la visite d’Alcatraz et Angel island. On m’a judicieusement conseillé de le faire à l’avance, il y a toujours énormément de monde. Je n’avais pas pu faire cette ballade la dernière fois.

ImageProxy

3/ Trouver un Air BnB convivial et pas trop cher avec si possible une cuisine pour éviter de manger dehors en permanence et ne pas trop dépenser en nourriture et donc plus en tourisme.

C’est chose faite depuis hier, j’ai flashé sur cette chambre dans une maison en bord de plage avec vue sur la mer et accès à la cuisine commune, près du Golden Gate Park.  C’est peut-être un peu plus excentré que d’autres (quoique) mais je pense que la vue vaut bien quelques minutes de bus supplémentaires.

Elle n’est pas tout à fait bleue, mais presque.

Il me reste juste à remplir mon formulaire ESTA (obligatoire pour les USA, maximum 72 h avant le départ), à acheter un guide à jour (l’ancien date un peu) et à boucler ma valise pour 10 jours

A propos de guide, j’en achète toujours un évidemment… Pour le regarder 3 secondes, détacher le plan de ville et partir le nez au vent.

Désavantage :  on loupe des trucs à voir. Avantage : on voit des trucs rigolos non répertoriés.

Surtout que je suis plutôt english fluent et donc aucun problème à demander des renseignements aux autochtones.

Dans l’épisode précédent de « Manu à San Francisco » on m’a même demandé plusieurs fois des renseignements, c’est dire que je me fonds dans la foule locale.

Bref, j’ai hâte. D’autant que le printemps parisien n’a rien fait pour nous remonter le moral.

Mes petits poulets, je suis d’un égoïsme total, je vous aime, mais je pars.

Comme dirait Michel.

Combo Maxime Le Forestier et Michel Sardou dans le même billet, je ne vais jamais m’en remettre.

Dans un prochain épisode, Manu t’expliquera que voyager seule, c’est chouette et pas du tout « oh mon dieu je n’ai personne et je suis un rebut de l’humanité ».

Autant j’aime partir a plusieurs, autant j’aime aussi  faire du tourisme en faisant strictement ce que je veux quand je veux et où je veux sans l’inévitable boulet qui se chope une tourista d’enfer dès le pied posé sur un sol étranger, t’oblige à visiter le musée des boutons en nacre alors qu’il fait un soleil radieux à l’extérieur et/ou perd son passeport, forçant ainsi le reste du groupe à supporter ses démarches au consulat.

(je sens que le ciel va me punir pour avoir bavé sur mes contemporains, je risque donc fort un combo tourista + perte de passeport dans une cellule à Alcatraz).

(c) La photo des painted ladies est de moi, les autres sont celles du propriétaire de mon home sweet home 

4 commentaires

  1. Mais tu as trop de chance !!! J’en ai marre de voir sur la blogo celle-ci au Canada pour 15 jours, cette autre en Californie et même The Mouse en we à Lisbonne et maintenant toi !!!! Et pendant ce temps je suis bloquée face à mes élèves !!!
    Je vous hais 😬😬😬
    P.s Bon voyage et reviens nous avec du soleil et des photos !
    😘

    J'aime

    • Faut jamais regarder ce que font les autres sinon on a l’impression de ne pas avoir de vie. Chacun son tour. Le tien viendra. (et je suis quand même restée près d’un an sans vraiment partir)

      Aimé par 1 personne

  2. Profite bien!! j’avais eu le coup de foudre aussi pour SF mais je ne te dirai pas en quelle année, ça fait beaucoup trop loin!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s