Humeurs et humour
Laisser un commentaire

Pourquoi on pleure, quand on pleure

Pourquoi on pleure quand on se met à pleurer brutalement en apprenant la disparition de quelqu’un qu’on ne connaissait même pas ?

A chaque disparition qui me touche, je me sens un peu plus orpheline et parfois, j’avoue, les larmes viennent.

Pourtant je ne suis pas du genre fan éperdue qui se roule par terre en attendant l’artiste à la sortie du concert pendant des heures pour espérer un regard.

Loin de là. Mais j’ai souvent pleuré à la mort d’artistes qui me touchaient. Sans aucune logique.  Ni aucune échelle de valeur artistique. Pour Fred Astaire, Barry White par exemple, et récemment pour Bowie ou Prince.

Je m’en voulais de cette attitude de midinette attardée. En en discutant, j’ai dit « c’est con, non ? ». On m’a répondu « non ». « Non, ce n’est pas con. Certaines personnes que tu croises quotidiennement ne t’apportent rien, voire te polluent ou cherchent à t’exploiter. Et certaines personnes que tu ne connais pas, par leur art, t’aident à grandir plus et à aller plus loin que des connaissances, de la famille, ou des amis. Alors quand ils partent, c’est un bout de toi qui part avec eux, même si tu ne les as jamais croisés de ta vie ».

« Alors, non, ce n’est pas idiot de pleurer, c’est juste du chagrin, qu’il faut laisser sortir ».

C’est la réponse la plus intelligente que j’ai eu sur le sujet.

Ce n’est plus la peine de vous cacher pour laisser couler vos larmes.

Maintenant vous savez pourquoi on pleure, quand on pleure.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s