Humeurs et humour
2 commentaires

Twitter mon désamour

Après avoir ouvert un blog il y a fort fort longtemps, twitter a été le premier réseau social où j’ai mis les pieds, longtemps avant Facebook.

A l’époque j’aimais son anonymat et l’exercice de style que constituait le fait d’y faire passer des idées en 124 caractères.

Le nombre d’utilisateurs était relativement restreint, du moins en France, on pratiquait un genre d’entre-soi assez cosy. Et on partait souvent dans des délires qui m’ont fait passer de nombreux moments à glousser comme une imbécile face à mon écran

Il y avait déjà des trolls et des empêcheurs de twitter en rond, mais ça faisait partie du jeu et c’était plus amusant qu’autre chose.

J’y passais mes journées, voire une partie de mes soirées. C’était un vrai loisir, un vrai échange, bref du plaisir.

Un peu futile et chronophage, certes, mais du plaisir néanmoins.

Je me souviens à l’époque avoir comparé twitter dans une émission de radio où j’avais été invitée pour intervenir sur le sujet à un salon littéraire du XVIIIème où les invités rivalisaient d’éloquence pour sortir LA réplique la plus drôle ou brillante dont tout le monde parlerait.

Puis les pipeules (ou leurs CM) sont arrivés. Suivis par les marques et les medias soucieux d’étendre leur influence à cette nébuleuse qu’était à l’époque internet et les réseaux. Et évidemment tout à changé.

Course à l’audience, au follower, au clic. Le réseau lui-même à changé devenant peu à peu un espèce de Facebook avec moins de caractères où chacun a plus le souci de sa promotion personnelle que du reste.

Je ne vais pas cracher dans la soupe, j’y fais ma propre auto-promotion, évidemment.

D’ailleurs le « moins de caractères » c’est bientôt terminé puisque twitter va étendre le nombre de caractères de ses micro-messages au printemps, se rapprochant encore plus de son éternel rival Facebook.

Quel sera alors la valeur ajoutée de twitter ? On a pas vraiment besoin de 2 Facebook et rallonger les messages va tuer une partie de ce qui fait encore sont intérêt. Son instantanéité. En plus du fait que le réseau a annoncé introduire des algorythmes qui pourront (j’espère que l’utilisateur pourra choisir sa présentation) transformer une timeline chronologique et timeline par « centre d’intérêt ».

Aujourd’hui, j’y vais de moins en moins souvent. Bien sur je garde mon compte, par pur intérêt promotionnel, je l’avoue bien volontiers. Et aussi comme fil d’info.

Mais pour discuter ? Quasiment plus. Il est devenu presque impossible de parler avec des gens sympathiques qu’on connait ou pas, sans avoir l’intervention en alternance un ou une troll/donneur de leçon/capitaine premier degré/relou(e) de service/dragueur de superette/pervers de tout poil/personne qui essaye de te fourguer un truc.

On peut évidemment bloquer ou tenter de passer outre, mais à la longue ça devient usant. Ou passer en privé, mais pour l’auto-promotion d’un compte ou d’un blog, c’est nettement moins intéressant.

Je préfère donc désormais me réfugier sur Facebook pour discuter avec tous les défauts de cette plateforme qu’on connait. En essayant d’y rester le plus discrète possible sur mes données personnelles (je ne me fais pas d’illusion, le côté obscur de Facebook est très puissant).

J’y suis en compte fermé. Il n’y a que les gens que j’accepte qui peuvent voir mes publications et c’est parfait ainsi.

Je passe sur twitter occasionnellement. Pour placer une ou deux punchlines, promotionner mes billets et point.

Les live-tweets ? J’en ai fait le tour. C’est toujours la même chose. « Lui il est moche, elle est con, il ou elle chante mal ». Un exercice de démolition grandeur nature qui ne m’amuse plus du tout.

En plus très clairement, j’ai beaucoup moins le temps d’y passer mes journées qu’à une époque.

Je ne suis pas seule dans ce cas. Le réseau qui a rappelé son fondateur à la rescousse connait une zone de turbulences et perd actuellement beaucoup d’utilisateurs, surtout aux USA. Il est aujourd’hui dépassé en terme de fréquentation par Facebook bien sur, toujours numéro un, mais également par Instagram, et surtout Snapchat. Les ados n’y vont plus et les adultes s’en détournent.

Twitter m’a ouvert des portes, m’a fait rencontrer des gens, ça a été une plateforme formidable pour une introvertie comme moi qui a plus de facilité à aborder des inconnus derrière un écran que dans la vraie vie.

Mais après un petit travail qui commence à porter ses fruits je pense que la tendance s’inverse et que je préfère désormais nettement parler à des inconnus dans la vraie vie que derrière un écran.

Ceci explique peut-être cela.

Twitter et les réseaux sociaux c’est bien, mais quand tu éteint ton écran et que tu regardes autour de toi… Finalement il n’y a plus personne.

C’est aussi important de s’en souvenir et de ne pas s’y laisser enfermer sous peine de rester prisonnier d’une vie virtuelle.

Tant qu’on aura pas inventé des bras cybernétiques qui sortent de ton écran pour te faire des câlins ou te payer un verre quand rien ne va,  rien ne remplacera une bonne conversation ou une vraie soirée avec des amis dans ce domaine.

Au fait c’est à quel heure l’apéro ?

 

2 commentaires

  1. J’aurais pu écrire cet article en moins bien 🙂 Il n’y a pas si longtemps j’ai d’ailleurs abordé le sujet sur mon blog où j’expliquais à quel point j’avais ressenti le besoin de me préserver et de me reconnecter à la vraie vie ces derniers mois (pour ma part, les attentats ont été un élément déclencheur de cette digital détox).
    Je suis d’accord avec toi, Twitter a perdu de son charme, la plateforme est moins conviviale bien que redoutablement efficace quand il s’agit de faire son auto-promo (j’y partage d’ailleurs toujours mes articles). Le manque de savoir-vivre de certains m’ont fait prendre de la distance avec cet endroit virtuel que j’ai beaucoup aimé, mais aujourd’hui j’ai le sentiment d’en avoir fait le tour et de ne plus y trouvé grand intérêt qu’un intérêt purement professionnel et utile (et non pas basé sur le plaisir et l’échange).

    En tout cas, je suis contente de pouvoir te lire encore sur facebook… J’ai toujours aimé ta plume et ta franchise 🙂

    J'aime

    • Rhouuuuuu je suis rougeur…. C’est trop gentil ET ça me conforte dans ma position. Il y a beaucoup « d’anciens » de twitter qui la partagent également. Mais je crois que tu ne vois que ma page blog Facebook et pas ma page perso ou je raconte (ENCORE) plus de bêtises. Je vais de ce pas demander ton amitié (virtuelle). Des bises

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s