Ciné, télé, séries
Laisser un commentaire

Chocolat, lalala

Découvrir un film avant tout le monde c’est toujours un plaisir, surtout quand après on peut le conseiller autour de soir dans les dîners en ville et passer ainsi pour une espèce de phare de la connaissance culturelle.

….

Trève de plaisanterie, c’est toujours un plaisir tout court, sauf quand le film est mauvais, bien évidemment.

Ce qui est loin d’être le cas du film que j’ai pu découvrir hier soir avant sa sortie en salle. Il s’agit du très attendu « Chocolat » avec Omar Sy et James Thierrée.

Le film part d’une histoire vraie, au début du 20ème siècle un clown noir a connu une immense célébrité en France, son nom de scène était donc Chocolat. Ce fut probablement le premier artiste de couleur à atteindre ce niveau, du moins dans notre pays, avant même l’arrivée de Joséphine Baker.  Malgré cette gloire, il a sombré dans l’oubli. Touchés par cette histoire oubliée, Rochdy Zem, le réalisateur et Omar Sy ont voulu lui rendre hommage et réhabiliter sa mémoire dans ce joli film.

L’histoire : en 1897, un clown blanc  mélancolique qui a connu son moment de gloire, Lucien Footit, cachetonne dans un cirque de province miteux en cherchant un numéro qui pourrait le faire repartir. Il y découvre un artiste noir qui joue les rois cannibales en peau de panthère pour faire peur aux petits enfants. Très vite, il a l’idée d’un duo, une opposition clown blanc – Auguste, alors que personne n’avait encore associé les deux sur une piste de cirque. L’association fonctionne immédiatement, le numéro connait un succès fulgurant et les deux artistes sont repérés par un directeur de cirque parisien prestigieux. A Paris, le succès est également au rendez-vous et les deux clowns deviennent des vedettes que tout le monde s’arrache, surtout Chocolat, personnage communicatif et bon vivant. Trop bon vivant d’ailleurs. Il commence à goûter à tous les plaisirs de la capitale et s’émancipe petit à petit, alors que son compère mène une vie monacale et ne vit que pour son art. L’association y survivra-t-elle ?

Je ne vais pas évidemment raconter la fin de l’histoire, il faudra aller la découvrir en salle.

Mon avis sur le film : j’ai aimé sans restrictions. L’histoire est touchante, inédite et bien reconstituée. Les décors et les costumes sont extrêmement soignés et l’ambiance du Paris de la Belle Epoque très bien rendue avec tout ce que cela comporte de lumière et d’ombre : l’exposition universelle, les progrès dans tous les domaines, l’esprit festif  mais aussi la misère et surtout l’atmosphère colonialiste et raciste de l’époque où la grande majorité de la population estimait que les « nègres » n’étaient bons qu’à servir l’homme blanc ou à les divertir en prenant des coups de pieds au derrière, voire que l’esclavage n’aurait jamais du être aboli.

J’ai aimé aussi le cheminement moral de Chocolat, dont on ne sait pas grand-chose au départ et dont on  découvre grâce à des flashbacks qu’il est un fils d’esclave qui a fui pour échapper à sa condition et qui, succès aidant, prend conscience de son état et tente de s’élever dans la société malgré les difficultés environnantes.

Mais ce que j’ai surtout apprécié c’est l’opposition des deux personnages principaux : l’Auguste plein de vie et le clown blanc triste que tout oppose, condition, couleur, caractère et qui vont pourtant former un duo explosif qui va révolutionner l’art clownesque, voire faire avancer les mentalités, même si ce n’était pas leur but au départ.

James Thierrée, son corps élastique et son phrasé si particulier est parfait dans le rôle de Lucien Footit, un homme obsédé par son art et son succès au point de mettre sa vie entre parenthèses. J’ai un tout petit bémol pour Omar Sy qui passe un peu parfois à côté de son personnage à force de mimiques. Mais c’est bien dans l’esprit de l’époque où les artistes, privés des techniques modernes de sonorisation et mise en scène avaient un jeu extrêmement outré pour que tout le monde puisse les voir, y compris du fond de la salle. Et c’est un bémol vraiment très très mineur.

Bref, un excellent film français que je vous recommande chaudement, surtout par ces temps froids ….

Chocolat sort le 03 février dans toutes les bonnes salles.

Et pour vous donner encore plus envie, la bande annonce…

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s