Sorties ballades voyages
Laisser un commentaire

Rio, vue d’en haut

Contrairement à ce que tu pourrais penser, bizarrement le premier contact avec Rio n’est pas ….

A couper le souffle.

J’ai partagé la même impression avec plusieurs personnes de passage qui ont ressenti exactement la même chose.

Au départ, tu attends tellement de cette ville mythique que tu es un peu déçu(e).

Et l’enchevêtrement général ne te permet pas forcément d’apprécier le paysage au premier coup d’oeil. Tu te trouves confronté(e) à un fouillis visuel où ton oeil a du mal à se poser.

Pour apprécier le décor,  il faut monter.

Tu as plein d’endroits pour le faire, il y a des morros (collines) partout.

Evidemment les plus mythiques sont le Pain de Sucre (Pao de Azucar) et le pic du Corcovado avec son christ rédempteur.

C’est touriste, cliché, MAIS incontournable et à couper le souffle une fois que tu y es.

C’est aussi à ce moment précis que tu tombes en amour définitivement.

Les deux sont situés presque l’un en face de l’autre et tu peux les voir de quasi partout dans la partie sud.

Surtout le Christ du Corcovado qui déploie ses bras protecteurs sur la ville.

Je suis montée sur les deux au début de mon séjour, deux jours consécutifs.

Que te dire, sinon laisser parler les images….

Le Pain de Sucre…

DSC00625

On arrive en téléphérique en deux parties (et oui, il a bien la forme d’un pain de sucre)

DSC00658

Ca monte, ça monte

Et là….

DSC00629

Oh

DSC00632

Oooh

DSC00633

Ooooooooh

Tu comprends ce que je veux dire ?

DSC00642

En tournant un peu, un plan plus large….

DSC00653

Entre mer et montagne (et fils du téléphérique)

DSC00656

Presque les couleurs du drapeau Brésilien

DSC00661

Un pain dans le ciel

DSC00671

L’ancienne cabine du téléphérique

DSC00673

Sous le pain, la plage (jolie mais baignade déconseillée…)

DSC00941

Le pain vu d’un autre angle….

Le Corcovado

Tu peux y monter soit en navette voiture, soit par un petit train. J’ai fait la voiture, mais le petit train est peut-être plus pittoresque.

Prends un taxi pour aller jusqu’à l’entrée du site, c’est déjà assez raide dans la première partie et il faut passer au travers d’une ou deux favelas, tranquilles a priori, mais bon. Ceci dit un autre invité de passage chez Laurence, mon hôtesse,  l’a fait à pieds.

Si tu aimes la randonnée, c’est tout à fait possible.

Attention à la chaleur et au coup du soleil qui tape vraiment fort, indice 50 recommandé, même par temps voilé.

Evidemment c’est autant voire plus à couper le souffle que le pain de sucre
.

Le Christ Rédempteur n’a pas été classé dans les 7 nouvelles merveilles du monde pour rien.

DSC00726

DSC00709

DSC00705

DSC00704

DSC00703

Et là….
DSC00715

 

DSC00708

DSC00724

Malheureusement il faisait tellement chaud ce jour là, que la vue était un peu brouillée par la brume de chaleur pour les photos… (à l’oeil c’était très dégagé en revanche).

Je crois que c’est la première fois de ma vie que j’ai été victime du syndrome de Stendhal.

La beauté du site est tellement écrasante que tu es vaincu(e) par l’émotion.

J’ai été la cacher sur un petit banc à l’écart pour que les touristes de passage ne me voient pas les yeux brouillés et la goutte au nez en train de pleurnicher au dessus de la baie de Rio.

Du coup, maintenant tout le monde est au courant que j’ai des émotions.

C’est ballot.

Les deux sites sont à faire plutôt en semaine si possible. Le week-end c’est l’affluence, évidemment.

Beaucoup moins connu, et parfois même pas mentionné dans certains guides, Le Fort de Lemet’offre un 3ème point de vue spectaculaire sur la ville….

Situé au bout de la plage de Copacabana, la plage de Leme borde le quartier du même nom.

Elle est jolie, tranquille et moins fréquentée par les touristes que les mythiques Copacabana et Ipanéma.

L’ancien fort militaire perché sur un morro qui la surplombe est ouvert au public et te propose en plus de la vue au sommet une escalade facile au milieu des arbres et agrémentée d’un chemin de croix.

Peu fréquenté, tu peux y observer la ville en toute quiétude.

DSC00841

DSC00847

DSC00854

DSC00855

Tout Copacabana à tes pieds….

DSC00852

Le GROOOOS canon…

DSC00857

Et soudain dans la descente….

DSC00864

DSC00870

DSC00867

Les petits singes de Rio (dont j’ai oublié le nom, on ne peut pas se souvenir de tout).

Pas farouches les mignons.

Car Rio est aussi une ville-forêt avec la plus grande surface forestière intra muros avec le parc national du Tijuca.

Qui se visite avec un guide si tu aimes la ballade verte…

Tu n’est donc jamais à l’abri de voir une bestiole t’observer depuis un arbre.

DSC00875

(Lui aussi il arbore fièrement les couleurs du Brésil)

 

A propos d’observer, demain on observera les us et coutumes des Cariocas, dans Rio vu des plages…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s