Sorties ballades voyages
Laisser un commentaire

Le syndrome de Stockholm

Et pourquoi Stockholm pour un week-end au lieu d’aller vers le sud alors qu’on a plutôt manqué de soleil cet été ?

Et pourquoi pas ? Fin août, le temps est encore agréable, les journées raisonnablement longues et on peut profiter de la ville à plein temps.

Alors qu’en hiver, dixit une de mes collègues qui a vécu en Suède, le jour se lève à 10 h pour se coucher à 15 h, c’est moins enthousiasmant pour la ballade, même si Stockholm dans le froid a des charmes tout à fait convaincants, parait-il.

Toujours dixit ma collègue, la meilleure période pour y aller est mai-juin aux jours interminables.

Alors est-ce que la ville vaut un week-end ?

Absolument.

Parce qu’elle te donne une impression de calme et de zen bien loin de notre capitale parisienne stressée.

L’eau d’abord, omniprésente, Stockholm est composée de 44 iles en fait, de toutes tailles, reliées entre elles par des ponts et des passerelles. La verdure omniprésente ensuite, qui fait que tu as rapidement l’impression d’être à la campagne en pleine ville. La placidité des habitants ensuite, qui peut éventuellement nous surprendre en tant que quasi-latins un peu bouillonnants. Il ne faut parfois PAS être pressé à une caisse ou pour avoir un renseignement.

Ceci dit tu prend vite le rythme.

A part ça ? Ne compte pas sur moi pour un guide détaillé. Comme d’habitude désormais, je regarde vaguement les guides et je pars nez au vent tailler le bitume. Et je ne suis rentrée dans aucun musée, préférant découvrir la ville au maximum.

Malgré cette apparente désorganisation, j’ai néanmoins suivi une logique.

Arrivée le vendredi soir, je me suis éloignée le samedi le plus possible de ma base sur l’Ile de Sodermalm (Ile sud) pour sillonner en priorité la vieille ville – Gamla Stan et les quartiers environnants.

En reposant mes jambes le dimanche matin par un boat tour, très touriste, mais indispensable qui te donne un bon aperçu de la baie de Stockholm et de ses Iles et finir le dimanche après-midi par « mon » quartier, le coin bobo-bohème de la ville, ses collines et ses jardins ouvriers.

En parlant de collines, le plus surprenant dans une ville composée d’iles c’est que tu t’attend à ce que ce soit … tout plat. Alors que non, certains quartiers sont bien pentus et te rajoutent une bonne dose d’escalade à ta marche urbaine. Si tu veux comme moi te lancer dans un rallye urbain, prévois de bonne chaussures, d’autant que le pavé règne en maître un peu partout.

Le week-end était trop court pour s’éloigner un peu et faire quelque petites iles apparemment paradisiaques mais un peu plus éloignées qui exigent un peu de temps de traversée et de visite sur place.

A faire une prochaine fois.

Quelques petits tuyaux néanmoins. A l’arrivée à l’aéroport d’Arlanda, inutile de prendre un taxi. Souvent chers, voire filous (voire illégaux). Il y a un super train nommé le « Arlanda express » qui t’amène en 20 minutes à la gare centrale de la ville pour moitié moins cher qu’une course. Et sans aucun embouteillage. Billets payables par carte aux distributeurs dédiés. Accès super-simple en sortant de l’aéroport.

Achetable aussi à l’aéroport au guichet d’information touristes, le Stockholm pass qui te donne accès à tous les transports, la plupart des musées et quelques ballades en bateaux. Et des réductions sur des visites guidées en autobus par exemple.

N’hésite pas justement à monter dès que possible pour avoir un point de vue sur la ville. Le clocher de l’hôtel de ville est idéal pour ça mais attention, les visites ont des quotas limités et tu peux parfois attendre une à deux heure avant de pouvoir y monter.

Vérifie bien les périodes de fonctionnement des ballades en bateau par exemple. Tout ne marche pas tout le temps, je me suis cassée le nez sur le tour des canaux historiques, déjà fermé fin août, par exemple.

Si tu as peu de temps, tu peux te dispenser de faire le quartier de Norrmalm dans le centre, je n’y ai pas trouvé grand chose d’intéressant à part une longue rue commerçante et le jardin de l’observatoire en hauteur.

Si tu aimes la nature, fonce directement à Djurgarden et son musée en plein air. Tu auras vraiment l’impression d’avoir quitté la ville.

En bonus, si tu aimes le grand nordique, blond, brun ou roux de 2,92 m avec des épaules en conséquence, tu auras l’impression qu’on a vidé toutes les agences de mannequins d’Europe pour remplir la ville.  J’avoue que j’ai failli plonger dans les canaux deux ou trois fois en ne regardant pas où je marchais.

Je n’ai pas non plus vraiment de bar ou de restaurant à te recommander, j’ai picoré au hasard et dîné le soir dans mon Air BnB sans avoir le courage de sortir après de longues heures de marche. Très sympa et bien situé, d’ailleurs, si les coordonnées peuvent intéresser quelqu’un, je les tiens à ta disposition. Les hôtes sont charmants, en prime.

Attention aux UV. Même voilé, et même si tu as une impression de fraîcheur, le soleil tape bien plus que tu ne peux l’imaginer. Une couche de crème solaire sur le visage n’est pas du luxe.

Et comme tous les pays nordiques, la Suède n’est pas le pays le moins cher du monde. La solution de prendre certains repas dans ton appartement peut te faire économiser quelques couronnes.

Et prends le temps de flâner, Stockholm est la ville idéale pour le faire, sur l’eau ou sur la terre,… Tu en reviendras relaxé(e) et ressourcé(e).

Un petit plan pour repérer les quartiers dont je te parle ci-dessus.

 

Et quelques photos bien sur…

DSC01856

DSC01864

DSC01870

 

DSC01887

 

Les ruelles et les couleurs de Gamla Stan

DSC01876

 

La grand place et le musée Nobel

DSC01901

DSC01939

 

DSC01933

DSC01944

DSC01970

DSC01968

 

L’hôtel de ville et son beffroi sur l’Ile de Kungsholmen

 

 

DSC01972

DSC01974

Les ruelles de Sodermalm

DSC01984

DSC01988

Les jardins ouvriers

DSC01947

Les beaux immeubles d’Ostermalm


DSC01917

L’eau toujours présente…

DSC01954

Le pont vers le musée en plein air de Djurgarden

DSC01911

Le musée national à droite

DSC01910

L’opéra

DSC01903

Coucou l’armée suédoise

DSC01882

La façade du palais royal


DSC01896

 

L’église des chevaliers

IMG_5192[1]

10632345_768352899888695_813004022_n

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s